Attention, emprunter de l'argent coûte aussi de l'argent. Comparateur

Peut-on faire un prêt à taux zéro pour des travaux ?

taux-zero-rénovation-maison
19Mar

En outre le logement, il est également possible de bénéficier d’un prêt à taux zéro pour ses travaux. Connu sous le nom d’éco-prêt à taux zéro ou éco-PTZ, il s’agit d’un crédit qui permet de financer des travaux de rénovation énergétique dans sa maison. Accessible jusqu’à la fin de l’année 2021, ce prêt est soumis à plusieurs conditions d’obtention. Cet article se penche alors en détail sur ce prêt à taux zéro destiné aux travaux.

Prêt à taux zéro pour travaux : les modalités d’accès

Destiné à financer de travaux, le pret a taux zero pour travaux est un crédit accordé à tous les propriétaires et bailleurs qui souhaitent réaliser des travaux d’économie d’énergie de son logement. Comme le PTZ pour l’acquisition d’un logement, ce dernier est soumis à différentes conditions d’éligibilité. Tout d’abord, il faut que le logement date d’au moins deux ans et qu’il soit déclaré comme résidence principale par le propriétaire.

 D’autre part, il est impératif que les travaux à réaliser soient éligibles à l’éco-prêt. En effet, ces derniers doivent contribuer à une amélioration de la performance énergétique de la maison. De ce fait, ils doivent concerner l’isolation des différentes parties de la maison notamment le remplacement des fenêtres et des portes-fenêtres ou encore l’isolation de planchers sur sous-sol ou passage ouvert.

Un éco-prêt PTZ peut également financer l’installation d’un nouveau système de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable. Cela concerne surtout les appareils de chauffage utilisant des combustibles comme le bois, l’électricité ou encore les pompes à chaleur qui puisent leurs calories dans la nature. On peut aussi utiliser ce prêt pour le remplacement d’une production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable.

Prêt à taux zéro pour travaux : le montant accordé

travaux-maison-crédit

Le montant du prêt accordé dépend surtout du nombre de travaux à réaliser. S’il s’agit seulement d’une seule action parmi la liste des travaux éligibles, le montant maximum octroyé est de 15000 € sauf dans le cas de remplacement de fenêtre ou encore de plafond. Pour la réalisation de deux travaux sur les sept éligibles, le montant peut augmenter jusqu’à 25000 €.

Dans le cas où il s’agit de trois ou plus, le montant accordé peut s’élever jusqu’à 30 000 €. Pour la réhabilitation d’un système d’assainissement non collectif, le montant obtenu peut monter jusqu’à 10 000 €. Si les travaux sont conséquents, il est possible de souscrire à un second éco-prêt 5 ans après l’émission du 1er éco-prêt tant que les deux éco-prêts ne dépassent pas les 30 000 €.