Attention, emprunter de l'argent coûte aussi de l'argent. Comparateur

Quels sont les calculs à faire pour contracter un prêt à taux zéro ?

pret à taux zero
15Avr

Le PTZ est un financement auquel peu de personnes peuvent accéder. Son obtention est en effet conditionnée par des données précises. Pour estimer les chances d’accessibilité à cette aide, des calculs peuvent être effectués. Sur quoi portent-ils exactement ?

Le PTZ, c’est quoi ?

Le PTZ est un dispositif initié par l’État afin de faciliter l’accès au logement aux primoaccédants. Il est octroyé sous certaines conditions notamment la localisation et les revenus financiers. Il est uniquement souscrit auprès d’un établissement bancaire classique.

L’obtention de ce prêt vous permettra donc d’acquérir votre premier bien immobilier. Vous aurez l’obligation d’en faire votre résidence principale et y habiter à la fin des travaux nécessaires.

Les données chiffrées à fournir

donnée chiffré

Le calcul prêt à taux zéro est accessible à tous et permet de connaître votre éligibilité ou pas. Vous aurez à entrer les données obligatoires et le simulateur fera le reste.

Ces données concernent essentiellement une précision sur la nature du bien (neuf, ancien, social) :

  • La localisation du logement sollicité
  • La cooccurrence de votre bien. Les frais de notaire n’y seront pas inclus.
  • Le coût des travaux envisagés (ils seront justifiés par un devis établi par un professionnel certifié)
  • La somme constituant votre apport personnel
  • Le nombre d’occupants destinés à vivre dans le logement
  • Le montant de votre revenu fiscal de référence enregistré à N-2 si votre demande est effectuée entre janvier et mars, ou votre revenu fiscal de référence N-1 si votre demande est soumise entre avril et la réception de votre avis d’imposition.

Les prêts complémentaires au PTZ

Après le calcul de votre PTZ, il est probable que le montant soit encore insuffisant. Si c’est le cas, pas de panique, d’autres compléments existent. Les plus courants sont le crédit bancaire classique, le PAS, le PEL, le PC ainsi que les prêts complémentaires.